Réseau Entreprendre Ain & Val de Saône
5, boulevard Paul Valéry
BOURG EN BRESSE 01000 France
Tél.04.74.21.88.07
Réseau Entreprendre Ain & Val de Saône
46.19526519999999, 5.2270679000000655
Retour aux actualités >>

01/11/2010

Qui sommes Nous ?

Créée en juin 2001,  Reseau Entreprendre Ain et Val de Saone  est une association de chefs d'entreprise et de dirigeants dont la vocation est de faire émerger et réussir de nouveaux entrepreneurs.

Avec Réseau Entreprendre Ain & Val de Saône, le nouvel entrepreneur bénéficie gratuitement :

•  d'une aide à l'élaboration de son projet et d'une validation par des chefs d'entreprise
•  d'un soutien financier par un prêt d'honneur de 15 K à 50 K€, sans intérêts ni caution,
remboursable sur 5 ans
•  d'un accompagnement humain de proximité par un chef d'entreprise expérimenté pendant une durée minimale de 2 ans
•  d'un club d'échanges, d'entraide et de formation avec d'autres nouveaux entrepreneurs

Ce dispositif s'adresse :

•  aux créateurs d'entreprise à potentiel, c'est-à-dire avec une perspective de créer au moins 5 emplois dès les 3 premières années

•  aux repreneurs d'entreprise ayant le projet de développer l'emploi par un repositionnement stratégique ou commercial

Le champ d'action de Réseau Entreprendre Ain&Val de Saône s'étend sur le département de l'Ain et le bassin Maconnais.
 

Par ailleurs  nous sommes opérateur à l'initiative du conseil général de l'Ain d'un fonds "primo developpement" s'adressant aux entreprises existantes yant un besoin de financement lié à un développement significatif représentant un palier de croissance.

 

Réseau Entreprendre Ain &Val de Saône bénéficie  du soutien précieux de :

 Caisse d'Epargne Rhône Alpes, Caisse des Dépôts et Consignations, Conseil général de l'Ain ,Conseil Régional Rhône Alpes.



Réseau Entreprendre Ain et Val de Saône est membre de Réseau Entreprendre, qui fédère au plan national 39 associations et représente 7000 chefs d'entreprise membres et lauréats.

 

Réseau Entreprendre est reconnu d'Utilité Publique par décret du 15 janvier 2003.